Buts

L’Entente Évangélique a pour buts :

  • la manifestation d’une foi évangélique commune dans l’agglomération nancéienne et de ses environs
  • une cohésion et une efficacité optimale des actions de chacune des églises et des œuvres membres
  • une communion fraternelle parmi les individus de ces églises et œuvres
  • un positionnement éventuel face à des questions de société, de doctrine, d’éthique…

 

Activités

L’Entente Évangélique organise :

  • des rencontres communes, par exemple un culte annuel, des veillées de prière, des soirées à thème…
  • des manifestations communes ouvertes sur l’extérieur, essentiellement d’évangélisation : concerts, conférences, expositions…

Les activités font l’objet de délibérations au sein des églises et œuvres de l’Entente et pour ce faire doivent être prévues suffisamment à l’avance. En son sein les différentes églises et œuvres se communiquent celles de leurs activités qui sont susceptibles d’intéresser les autres.

Esprit de l’Entente

Tout en gardant son autonomie, chaque église ou œuvre s’engage à demeurer dans un esprit d’entente, fondé sur des relations fraternelles et respectueuses, marqué par la volonté d’une coopération efficace et le souci d’un témoignage crédible. En particulier, les responsables de l’Entente cultivent dans leur église ou œuvre le respect des autres églises et œuvres (prière mutuelle, partage d’informations, échange de chaires…). Chaque église conserve son identité historique ou culturelle, mais évite l’ostentation, le particularisme, au sein de l’Entente. Ainsi, les membres de l’Entente reconnaissent aux autres membres le désir d’être fidèle aux Écritures et de suivre pleinement le Seigneur Jésus.

Dans le cas de chrétiens qui désirent changer d’église, les responsables concernés s’engagent à se consulter. Ils reconnaissent que les membres d’église appartiennent à Dieu et qu’ils peuvent avoir des raisons défendables d’envisager un transfert. Cependant, ils demeurent vigilants à l’égard de motivations telles que la jalousie, le manque de pardon, le refus de discipline, l’instabilité spirituelle.

Les responsables s’investissent dans une communion réelle et fraternelle entre eux. Ils tiennent compte des projets communs de l’Entente lors de l’élaboration du calendrier propre à leur église.

Lorsqu’il est envisagé de lancer une œuvre nouvelle ou d’entreprendre une activité d’église dans le secteur géographique d’une église membre, on la consultera au préalable. Il faut à la fois éviter le protectionnisme et le scandale des divisions. Dans le cadre d’un projet d’implantation d’une église ou d’une œuvre évangélique, les membres de l’Entente chercheront à apporter leur soutien.

Membres